Centre de chirurgie orthopédique et de chirurgie de la main
Dr Michel Christofilis, Dr Guillaume Robert, Dr Hadrien Giorgi, Dr Emilie Roustand

Pathologies acromio-claviculaires

Anatomie

Cette articulation unie l’extrémité de la clavicule et une partie de l’omoplate (l’acromion).

On distingue deux types de lésion :

  • Les lésions post traumatiques (entorses, luxations et fractures)
  • Les lésions dégénératives (arthrose)

Les entorses et luxation acromio-claviculaires.

Elles sont fréquentes. Elles sont secondaires à une chute sur l’épaule qui pousse brutalement l’épaule vers le bas alors que la clavicule reste en place. Ceci entraine une distension voire une rupture des ligaments qui maintiennent la clavicule en face de l’acromion. La clavicule est alors attirée vers le haut par les muscles du cou.

Elles sont typiques de certains sports (rugby, judo, chute de ski ou de vélo)

Il existe plusieurs degrés de gravité en fonction du déplacement de l’extrémité de la clavicule vers le haut.

  • L’entorse : les ligaments ne sont pas déchirés. Il n’existe pas de déformation. Seule l’articulation est douloureuse en particulier quand on appui dessus et quand on bouge l’épaule. Les radiographies sont normales.
  • La disjonction : une partie des ligaments sont déchirés. Il existe une ascension modérée de la clavicule (= bosse). Les douleurs sont présentes. Les radiographies montrent que la clavicule n’est plus tout à fait en face de l’acromion.
  • La luxation : tout les ligaments sont rompus. L’extrémité de la clavicule est très haute. Elle est visible juste sous la peau. Il existe une mobilité anormale, on peut faire redescendre la clavicule en appuyant dessus et elle remonte dés qu’on la relâche (comme une touche de piano). Sur les radiographies il n’existe aucun contact entre la clavicule et l’acromion.

 

Les traitements

  • Médicaux

Ils sont systématiques pour les stades 1.

Ils comprennent, une écharpe pour soutenir le bras, des antalgiques et parfois un strapping pour limiter les mouvements de la clavicule.

La durée de ce traitement va de quelques jours à 6 semaines en fonction de la gravité.

Une reprise des activités sportives est envisagée dés que la cicatrisation ligamentaire est acquise ( 6 semaines minimum).

La guérison est la règle mais il persiste une déformation au niveau de l’articulation. Des douleurs modérées peuvent persister pendant plusieurs mois.

  • Chirurgicaux

Ils sont rares en urgence. Une intervention en urgence concerne les stades 2 et 3 dans des cas bien particuliers (sportifs ou personnes ayant une activité physique ou manuelle sollicitant beaucoup les épaules).

Il faut alors remettre en place la clavicule en face de l’acromion et la stabiliser par des broches. Ce traitement ne donnait pas toujours entière satisfaction et de nouvelles techniques sous arthroscopie existent.

Une intervention peut être nécessaire plusieurs mois après le traumatisme devant la persistance de douleurs ou d’une gêne fonctionnelle. Les ligaments rompus ne sont plus réparables. Nous réalisons un transfert de ligaments pour stabiliser la clavicule.

L'arthrose acromio-claviculaire

Comme toutes les articulations de l’organisme, l’articulation acromio-claviculaire peut être atteinte par l’arthrose.

Elle peut être primitive ( pas de cause particulière) ou secondaire soit à un traumatisme ancien ( fracture de la clavicule ou luxation acromio-claviculaire) soit à une surutilisation ( sport, activités professionnelles).

Elle se traduit par des douleurs de la région de l’épaule. Elle peuvent descendre dans le bras et remontent fréquemment dans le cou. On peut sentir des craquements au niveau de l’articulation.

Les radiographies confirment le diagnostic, souvent un Arthroscanner ou une Irm est nécessaire pour éliminer une autre cause de douleurs.

Le traitement commence par la prise d’antalgiques et d’anti-inflammatoires. La rééducation est peu efficace. On peut faire une infiltration de cette articulation. Si les douleurs persistent une intervention est justifiée. Elle se fait sous arthroscopie. ; on enlève un morceau ( quelques millimètres) de la clavicule et de l’acromion pour faire disparaître le contact anormal (et donc douloureux) entre les deux os. Il faut ensuite faire de la rééducation.

Accueil | L’équipe médicale | La clinique | Chirurgie orthopédique | Votre prise en charge | ACTUALITES | Contact | Pathologies du membre supérieur | Pathologies du membre inférieur | Pathologies de la Colonne Vertébrale (Rachis) | Plan du site | Mentions légales | Liens utiles