Centre de chirurgie orthopédique et de chirurgie de la main
Dr Michel Christofilis, Dr Guillaume Robert, Dr Hadrien Giorgi, Dr Emilie Roustand

Les tendinites de l'épaule

L’articulation de l’épaule est la plus mobile de l’organisme. Cette mobilité est due, à la forme de cette articulation, et aux muscles qui l’entourent. Les muscles se fixent sur les os par des tendons. Ils sont quatre au niveau de l’épaule :

  • Les trois tendons de la coiffe des rotateurs
  • Le tendon du long biceps

 

Les tendinites des tendons de la coiffe des rotateurs

 

Pourquoi ?

  • LA SURUTILISATION : les tendons de la coiffe ont un rôle important. Ils assurent la stabilité de l’articulation de l’épaule en maintenant les pièces osseuses l’une en face de l’autre. Ils permettent l’essentiel des mouvements de rotation du bras et augmentent la force lors de tous les mouvements. Ces tendons sont donc sollicités en permanence : ils peuvent donc s’enflammer, c’est la tendinite.
  • LE CONFLIT SOUS ACROMIAL : il peut exister un contact anormal entre ces tendons et l’acromion ( os faisant partie de l’omoplate qui surplombe l’articulation de l’épaule et qui est palpable au sommet de l’épaule) . C’est une tendinite par conflit sous acromial.

La douleur

Cette tendinite donne des douleurs. Au début les douleurs arrivent après l’effort puis elle apparaissent dés le début de l’utilisation de l’épaule. Souvent elles cessent ou elles diminuent au repos. Avec le temps elles peuvent devenir permanentes. Certains mouvements aggravent ces douleurs : lever le bras sur le côté ou au dessus de l’horizontal. Les mouvements de l’épaule même s’ils sont douloureux restent possibles.

Les examens

Ils ne sont pas nécessaires. Le diagnostic se fait en examinant l’épaule. Les radiographies sont souvent normales. Elles peuvent montrer des calcifications ou un acromion agressif qui favorisent l’usure des tendons. Une échographie retrouvera un tendon anormal, une bursite, la présence de liquide (= épanchement) autour du tendon ou dans l’articulation. Une IRM ou un arthroscanner ne seront fait qu’en cas d’échec du traitement médical.

Le traitement médicale

REPOS / ANTI INFLAMMATOIRES / KINESITHERAPIE

Ces trois traitements complémentaires permettent bien souvent de guérir la tendinite. Si ce n’est pas le cas des examens et une consultation spécialisée (Rhumatologues, Chirurgiens orthopédistes) est préférable. Une INFILTRATION (injection de Cortisone au contact du tendon) peut être envisagée.

La chirurgie

Elle est rare. Le traitement médical est souvent efficace. Elle ne s’adresse qu’aux tendinites récalcitrantes. Il existe alors une cause particulière : l’acromion a une forme agressive qui frotte contre le tendon. Le but de l’opération est de « nettoyer » le tendon et « raboter » cet os. Cette intervention se fait sous arthroscopie. L’hospitalisation est de 24h. Aucune immobilisation est nécessaire. La rééducation est par contre indispensable et doit être commencée dans les jours qui suivent l’opération. Cette opération permet d’obtenir la guérison dans 85% des cas. Mais les suites sont longues : il faut attendre au moins six mois pour que les douleurs régressent totalement.

 

Les tendinites du tendon du long biceps

 

Ce tendon ne fait pas partie de la coiffe des rotateurs. Son role est mal connu. Sa position et son trajet dans l’articulation de l’épaule le rendent souvent responsable de douleur. Ces douleurs sont dues à une inflammation du tendon.

Les douleurs

Elles ont les mêmes caractéristiques que celle de la coiffe des rotateurs. Elles sont plutôt antérieures et irradient volontiers dans le bras.

Les examens

les tendinites du long biceps sont rarement isolées. Elles s’associent souvent à une autre pathologie de l’épaule ( tendinite ou rupture de la coiffe, instabilité de l’épaule). Des radiographies seront faites. Une échographie voire une IRM peuvent être utile.

Les traitements

REPOS / ANTI INFLAMMATOIRES / KINESITHERAPIE

Une intervention chirurgicale ne sera envisagée qu’en cas d’échecs du traitement médical. Il faut d’abord traiter la cause de la tendinite ; réparer la coiffe ou stabiliser l’épaule. Si le tendon du biceps est très endommagé, une TENODESE est réalisée. On coupe ce tendon pour le refixer « plus bas » sur la face antérieure de l’humérus. Le but de cette intervention est de détendre ce tendon et de modifier son trajet dans l’articulation pour qu’il ne subisse plus de contrainte pouvant l’enflammer. Cette intervention est faite sous arthroscopie durant une courte hospitalisation. Les conséquences sur la fonction de l’épaule et du bras seront quasiment imperceptibles

Accueil | L’équipe médicale | La clinique | Chirurgie orthopédique | Votre prise en charge | ACTUALITES | Contact | Pathologies du membre supérieur | Pathologies du membre inférieur | Pathologies de la Colonne Vertébrale (Rachis) | Plan du site | Mentions légales | Liens utiles