Centre de chirurgie orthopédique et de chirurgie de la main
Dr Michel Christofilis, Dr Guillaume Robert, Dr Hadrien Giorgi, Dr Emilie Roustand

Doigt à ressaut

Qu'est ce qu'un doigt à ressaut ou à ressort ?

Doigt à ressautLe doigt a ressaut est un problème très fréquent. Les signes commencent par l’apparition d’une gêne douloureuse au niveau de la paume lors des mouvements de flexion et d'extension d'un doigt. Pour bien comprendre le problème du doigt à ressaut il faut décrire l’anatomie des tendons fléchisseurs des doigts. Ces tendons prolongent les muscles de l’avant bras, traversent la paume et se terminent à l'extrémité des doigts. Lorsqu’on plie les doigts ces tendons coulissent dans leur gaine mais ne prennent pas la corde et sont plaqués contre les phalanges par des "poulies de réflexion".

Ce système de tendon et de poulies est extrêmement ajusté et il suffit d'un petit épaississement du tendon même très localisé pour entraîner un blocage du tendon dans la poulie. L'épaississement du tendon se produit le plus souvent sans cause précise. Généralement il s'agit d'une inflammation chronique qui établit un cercle vicieux : le frottement du tendon aggrave l'inflammation, qui épaissit le tendon, augmentant le frottement et ainsi de suite.

Quels sont les symptômes du doigt à ressaut ?

Classiquement,  en cherchant à étendre le doigt, il se produit un ressaut débloquant brutalement l'extension. Le diagnostic est alors évident. La gêne est souvent  plus importante le matin.
A un stade ultérieur il faut parfois s'aider de l'autre main pour tendre complètement le doigt ; le passage est alors souvent douloureux. Le doigt peut parfois rester complètement bloqué en flexion.

Quel examen complémentaire  faut-il faire ?

Aucun. A priori il s'agit d'un diagnostic clinique. La radiographie ne montrera rien. Une échographie peut montrer un épanchement dans la gaine du fléchisseur. Une I.R.M montrera une inflammation du tendon et un épanchement liquidien. Ces deux examens sont la plupart du temps inutile  au diagnostic.

Quels sont les traitements possible du doigt à ressaut ?

Le repos du doigt : pour les cas bénins et lorsque cela est possible, la mise au repos du doigt peut suffire à faire disparaître les symptômes. Le repos consiste a éviter les travaux manuels et répétitifs.

L'infiltration : il s’agit d’une injection locale d’un corticoïde type Altim®. Il s'agit d'un médicament anti-inflammatoire dont l'effet est d'atténuer l'inflammation locale, et donc de faire dégonfler l'épaississement tendineux. L'infiltration est douloureuse environ 48 heures et l'effet de l'infiltration est retardé de quelques jours Deux infiltrations à quinze jours d'intervalle sont parfois nécessaires.

L’intervention chirurgicale : il faut avoir recours à la chirurgie si les deux autres traitements sont inefficaces ou les symptômes sont trop sévères ou trop anciens. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale ou locorégionale, en ambulatoire (pas de nuit passée à la clinique). L'intervention consiste à libérer le tendon en agrandissant la poulie. L’incision cutanée est de 10 à 15 mm dans un des plis de flexion de la main en regard du tendon concerné.

La  ténolyse est réalisée en élargissant la poulie au niveau de la paume de façon à faciliter le passage du tendon dans celle-ci.

1 ou 2 points de suture au fil résorbable  sont faits pour fermer la plaie.

Quels sont les risques spécifiques ?

Des adhérences peuvent se produire entre le tendon et la poulie et limiter ainsi la course tendineuse, entraînant un défaut de mobilité et  justifiant alors une rééducation post-opératoire voire une nouvelle intervention. Des cas d'infection responsable de phlegmon de la gaine tendineuse, de lésion nerveuse ou artérielle sont possibles mais restent exceptionnels.

Quelle est l'évolution habituelle ?

Après l'intervention il n'y a habituellement ni attelle ni rééducation et un simple pansement est conservé quelques jours (8 à 10) jusqu’à cicatrisation cutanée. La récupération fonctionnelle est généralement complète au bout de quelques semaines.

Accueil | L’équipe médicale | La clinique | Chirurgie orthopédique | Votre prise en charge | ACTUALITES | Contact | Pathologies du membre supérieur | Pathologies du membre inférieur | Pathologies de la Colonne Vertébrale (Rachis) | Plan du site | Mentions légales | Liens utiles