Centre de chirurgie orthopédique et de chirurgie de la main
Dr Michel Christofilis, Dr Guillaume Robert, Dr Hadrien Giorgi, Dr Emilie Roustand

L'entorse IPP

Qu'est ce qu'une entorse de l' IPP ?

Une entorse signifie l'allongement d'un ligament jusqu'à sa déchirure : il s'agit alors d'une entorse grave. Les entorses des articulations des doigts sont extrêmement fréquentes, notamment lors des activités sportives ou des jeux de ballon, en particulier dans le cadre scolaire chez l'enfant et l'adolescent.

Le plus souvent le doigt se "retourne à l'envers", entraînant une déchirure de la plaque palmaire qui est un ligament situé face palmaire. Une déchirure d'un ligament latéral est très souvent associée.

Quels sont les symptômes d'une entorse de doigt ?

Après le geste forcé le blessé ressent une douleur souvent importante associée à une impotence fonctionnelle du doigt traumatisé. Une ecchymose bleuâtre apparaît souvent face palmaire en regard de l'articulation blessée.

Quels sont les examens complémentaires utiles ?

La radiographie du doigt est nécessaire ; le cliché de face et de profil peut mettre en évidence un arrachement osseux. Le plus souvent cet arrachement n'est pas préjudiciable et il ne modifie pas le traitement.

Cette radio permet en outre d’éliminer une fracture qui nécessiterait une prise en charge particulière.

Quel est le traitement d'une entorse de doigt ?

Le but du traitement est de favoriser la cicatrisation des ligaments lésés et de retrouver une articulation mobile et stable.

Ces ligaments doivent être protégés pendant la période de cicatrisation (4 à 6 semaines) :

  • Il est nécessaire pour cela de faire confectionner  un appareillage sur mesure par un orthésiste spécialisé, qui permettra la protection ligamentaire tout en laissant une mobilité suffisante pour éviter un enraidissement du doigt.


Une intervention chirurgicale est exceptionnelle, réservée en général aux doigts chroniquement instables ou secondairement enraidis

Quelle est l'évolution habituelle ?

L'articulation va rester gonflée de nombreux mois. C'est habituel car cela est dû aux processus de réparation des ligaments.

Deux séquelles sont possible :

  • une instabilité de l'articulation est possible du fait de la détente du ligament traumatisé. En pratique une telle instabilité est rare.
  • La principale complication est au contraire l'enraidissement de l'articulation sous forme d'un déficit de l'extension. L'articulation a été immobilisée en flexion et la plaque palmaire (gros ligament du doigt) a cicatrisée en se rétractant, empêchant le doigt de s'allonger complètement. Il faut veiller tout au long du traitement à éviter cette rétraction, en vérifiant que le patient conserve l'extension complète. Si vous voyez que vous commencez à perdre quelques degrés d'extension il faut reprendre contact avec votre chirurgien.

Suivant le cas, il vous prescrira une simple attelle en extension à porter la nuit, ou un appareillage dynamique réalisé par l’orthésiste spécialisé.

Accueil | L’équipe médicale | La clinique | Chirurgie orthopédique | Votre prise en charge | ACTUALITES | Contact | Pathologies du membre supérieur | Pathologies du membre inférieur | Pathologies de la Colonne Vertébrale (Rachis) | Plan du site | Mentions légales | Liens utiles