Contact

Par téléphone :

04 91 61 45 27

Nous trouver :

Clinique Chanteclerc
240 av. des poilus

13012 Marseille 

Prendre rdv avec :

L’arthrose du genou est une pathologie fréquente dans la population puisque près de 90 000 prothèses sont posées chaque année en France. En cas d’arthrose, le cartilage se détériore, ce qui entraîne un frottement direct des surfaces osseuses. La conséquence est une douleur articulaire qui empire de jour en jour et limite les mouvements. Cela peut conduire à terme à la pose d’une prothèse de genou.

La prothèse de genou vise à améliorer la fonction de l’articulation diminuer la douleur et améliorer la qualité de vie. Elle est proposée lorsque l’arthrose est très invalidante et que le traitement médical est un échec.

Déroulement de l’intervention

L’arthroplastie totale du genou vise à remplacer l'os et le cartilage endommagés par l'arthrose. Les surfaces articulaires du fémur et du tibia sont remplacées par des composants métalliques à haute résistance, appelés bouclier fémoral et embase tibiale. Entre le bouclier fémoral et l'embase tibiale, un insert en polyéthylène (plastique chirurgical très solide) est implanté. Il remplace la fonction du cartilage et permet aux implants métalliques de venir glisser l'un sur l'autre.

Tous les matériaux utilisés en arthroplastie du genou sont hautement biocompatibles.  

Les coupes osseuses au niveau du fémur et du tibia sont réalisées sur mesure grâce à une planification pré opératoire tri dimensionnelle sur scanner. Ce scanner va permettre la fabrication de guide de coupe sur mesure par impression 3D. Cette technique permet la mise en place de la prothèse de façon minimale invasive et de diminuer le saignement et la taille de l’incision par rapport aux techniques conventionnelles.

L’intervention dure entre 1h et 1h30 selon la complexité du cas.

Anesthésie

Le plus souvent, une anesthésie générale est combinée à une anesthésie locorégionale. L’anesthésiste va injecter des produits autour des nerfs de la jambe pour calmer la douleur en per opératoire mais surtout en post opératoire.

Pendant l’intervention le chirurgien injecte des produits d’anesthésie tout autour de l’articulation afin de calmer la douleur de façon plus prolongée et qu’il n’y ait pas de rebond douloureux dans les suites opératoires.

Des attelles réfrigérées sont utilisées en salle de réveil pour diminuer l’hématome et les douleurs post opératoire.  

Suites opératoires

Le jour même de l’intervention les patients sont levés et marchent avec 2 cannes pour débuter la rééducation. L’hospitalisation dure entre 3 et 5j.

Au bout de ce délai il y a deux possibilités, soit le patient est hospitalisé en centre de rééducation soit il peut retourner à son domicile et effectuera sa rééducation avec un kiné proche de chez lui.

La durée de convalescence est de l’ordre de 3 à 6 mois. Le but de cette convalescence est de récupérer de la mobilité articulaire, du volume et de l’efficacité musculaire pour retrouver une autonomie au plus vite.  

Reprise des activités

Le reprise du travail peut se faire entre 1 mois et demi et 3 mois en fonction des patients et de chaque activité. La marche et le vélo peuvent être débutés accompagné au bout d’un mois et demi, d’autres sport comme le tennis ou la course à pied sont plutôt préconisés vers le 6e mois  

Durée de vie d’une prothèse

La durée de vie d’une prothèse de genou est variable selon le poids du patient selon la fonction qu’il en fait. Une prothèse de genou dure entre 15 et 20 ans  

Les risques

Comme toute intervention chirurgicale, la mise en place d’une prothèse totale de genou comporte des risques. Ces risques sont cependant rares et maitrisés.

Une infection du site opératoire peut nécessiter une reprise chirurgicale avec lavage et changement de la prothèse et mise en place d’un traitement antibiotique au long court. Le tabac est à proscrire pendant le période péri opératoire car il augmente le risque d’infection et de trouble cicatriciel.

La raideur du genou peut survenir après la mise en place de la prothèse. Elle est favorisée par une inflammation du genou, d'un hématome ou d'une rééducation inadaptée en raison de la douleur. La raideur nécessite une prise en charge au bloc opératoire pour mobilisation du genou sous sédation légère.

Le descellement : il s'agit d'une mobilité anormale au niveau de l'interface prothèse – os qui est à l'origine de douleur, et d'une limitation fonctionnelle.

Le descellement prothétique impose une reprise chirurgicale adaptée avec changement de prothèse.

D’autres risques existent et ne sont pas spécifiques à la prothèse de genou : risques de saignement, risque de lésion vasculaire ou nerveuse, risques thromboemboliques…

N’hésitez pas à en discuter lors de la consultation avec votre chirurgien.  

Pour de plus d’information, n’hésitez pas à consulter CE GUIDE réalisé par la société savante de chirurgie orthopédique.



Les dernières actualités du centre
27/10/2021
Réalité augmentée NextAr / Learning center Medacta

Le 27 octobre sera présent sur le parking de la clinique Chantecler un camion venu des Etats Unis en tournée européene. Il servira de learning center pour présenter la nouvelle technologie NextAr permettant de… Lire la suite

13/09/2021
Conférence PTH par voie antérieure FFMKR13

Soirée FFMKR13 Post Graduate : Conférence sur la PTH par voie antérieure par le Dr Iglesias Date : Le 21 Septembre 2021  Lieu : Les Docks Village Lire la suite

01/09/2021
Informations COVID & Rendez-vous

Le pass sanitaire n'est pas obligatoire pour entrer dans le bâtiment de consultation. Il reste obligatoire pour avoir accès à la clinique, aux services d'hospitalisations, de radiologie. En cas d'intervention… Lire la suite

Nous contacter
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide
Ce champ est invalide